Nakne kjendiser sexkontakt norge

Sexe fanfiction le sexe et la soumission

sexe fanfiction le sexe et la soumission

...

Vidéo sexe rétro sex gratuits

Si seulement ils savaient ce qui se cache derrière cette carapace de fille parfaite Les hommes ont joués avec moi, maintenant c'est moi qui joue avec eux Mais ma coquille va éclatée non seulement à cause de celui qui a ruiné ma vie mais aussi à cause Cher lecteurs, J'ai décider de faire un recueil de nouvelles assez Vos commentaire négatif, je me fais un plaisir de les lire, mais si vous ne faites que critiquer, alors ne lisez pas et ne commentez pas.

Fiction mature comprenant du lemon ou des caractères sexuels dans la majorité des chapitres. Qui n'a jamais fantasmé d'un soir sans lendemain qui en vaille vraiment la peine, ce genre de soir où l'on réalise ses fantasmes?

Pour les autres, en ebook à 2,99 centimes et Recevoir un message d'un inconnu n'est pas commun Scène mature, jeune public s'abstenir. Log in Sign Up. Soumise à ma nouvelle famille K 1.

Sexx K 6. Mon frère une bête de sexe K 1. Mon père,mon sexfriends K 1. Ses yeux se mirent à briller, la douleur monta en elle tandis qu'il enlaçait ses jambes avec les siennes, elle repensa à Harry s'interdisant alors cette abdication, mais rapidement elle chassa le visage de son véritable amour de son esprit quand elle sentit Drago la pénétrait.

Avant jamais il n'avait été aussi doux avec elle, jamais il n'avait pris son temps pour la couvrir de caresses, de baisers et elle fût touché par cette manière dont il prenait soin d'elle. Elle posa les yeux sur lui, frémissant sous ses va -et vient et se surpris à le trouver beau. Pour la première fois, aucune méchanceté ne brillait dedans, et son regard si intense la séduit.

Elle sentit ses frissons devenir de plus en plus fréquent, elle s'accrocha alors à lui et comprit qu'il pouvait alors augmenter l'allure de ses mouvements. Soudain, un long râle brisa ce silence qui retentissait dans la maison et sous les cris de plaisir de sa compagne, Drago se vida en elle. Il resta en elle, se couchant sur sa poitrine. Il captura ses lèvres, soulagé de l'avoir pour la première menait sur le chemin de la luxure.

Elle ferma les yeux sous lui et s'endormit avec leurs jambes encore entremêlaient et leurs deux corps nu encore accouplaient. Elle eût alors l'impression que rien jamais ne pourrait plus l'atteindre en portant le nom des Malefoy, elle n'était plus une sang de bourbe au yeux du monde mais une femme respecté qui avait été choisi par le célibataire le plus envié de toute l'Angletterre.

Elle se réveilla quelques heures plus tard, Drago était près d'elle, son sexe de nouveau en érection était sur sa jambe et sans vraiment comprendre d'où lui venait cette envie, elle voulut de nouveau le sentir en elle. Elle sourit à cette image lui qui hurlait il n'y a que deux ans de cela qu'elle était une honte pour le monde sorcier, qu'elle passerait toute sa vie sans jamais connaître les plaisirs de la chair car aucun homme ne pourrait poser les yeux sur elle, celui qui la trouvait repoussante, maintenant passé son temps à vouloir la pénétrer, à être en elle.

Drago la regarda avec un petit sourire et captura ses lèvres, ne sachant pas trop comment réagir à cette nouvelle attaque qui lui signalait bien qu'il voulait continuer, elle ouvrit la bouche mêlant ainsi leurs langues. Drago répondit à cette invitation puis la positionna sur le dos, il caressa sa poitine avec douceur, passion sans pour autant cesser de l'embrasser.

Sa bouche descendit sur son cou, parsema de doux baisers ses épaules, son dos et remonta capturer ses lèvres qu'il avait delaissé. Hermione se sentit quelque peu inactive dans ce jeu, se tourna brusquement, laissant Drago accusé ce retournement de situation. Elle se retourva à califourchon sur lui et commença à caresser son torse de ses lèvres, elle sentit son sexe se durcir par chaque geste qu'elle effectuait et plus elle descendait vers le bas, plus celui-ci remontait à la verticale.

Elle arriva alors à l'objet de sa convoitise et déposa de légers baisers dessus, Drago se cambrait davantage. Il était à sa mercie et attendait impatiemment le doux supplice de sa compagne qui ne venait cependant pas.

Elle remonta capturer ses lèvres, son bas-ventre le faisait horriblement souffrir maintenant. Elle le regarda surprise. Pourquoi une telle liberté? Il fallait réfléchir et vite avant qu'il s'énerve. Elle captura alors ses lèvres avec passion puis se mis à quatre pattes.

Drago la regarda, charmé par toute cette tendresse, cette féminité qui se dégageait de son corps. Il lui avait donné le choix et voilà qu'elle lui donnait celle qui aimait tant.

Il se releva à son tour, s'approchant d'elle et se positionnant devant l'antre de sa compagne. Se souvenant que la première fois qu'il l'avait prise de cette façon était sa première, il y alla avec douceur puis une fois installé en elle, il se retira et se coucha sur le dos l'entraînant avec , laissant ainsi Hermione s'empalait à l'allure qui lui convenait pour avoir le moins mal possible et y prendre le plus de plaisir possible.

C'était le secret des premières fois la laissé aller à l'allure qu'elle voulait pour toujours en redemmandé. D'abord surprise par cette nouvelle intrusion, elle gémit de douleur puis sentant ces mouvements de bassin se stabilisaient jusqu'à l'arrêt, elle commença à s'habituer à ce nouveau membre plaçait en elle, puis sans vraiment pourquoi, elle sentit son partenaire se coucher sur le dos l'entraînant avec lui.

Elle se retourva alors sur lui, maître de cette position. Drago posa ses mains sur ses hanches et recommança à gesticuler, Hermione lentement bougea alors sur lui, voulant que ce sexe soit totalement en elle et malgré la douleur de la perforation, elle continua sous la gestuelle de son partenaire qui la laissait totalement contrôler son corps afin que leurs deux corps ne fassent plus qu'un. Elle commençait à ressentir les plaisirs de cette position qui la révulsait tant et quand le sexe de son partenaire eût totalement disparu en elle, elle le libéra alors afin de s'y empâler une seconde fois plus profondément et plus rapidement.

Drago fût ravi de cette initiative la souleva et guida dans ses mouvements accompagnant les mouvements de sa femme avec ses propres mouvements, et chaque fois, il entrait plus profondément en elle. Un sourire se dessina sur ses lèvres, Hermione se posa sur son sexe une nouvelle fois et Drago se releva alors attrapant la poitrine de la jeune femme d'une main et embrassa son épaule découverte de tout vêtement.

Il caressa sa jeune épouse avec volupté, s'introduisant dans son intimité. Hermione gémissait davantage à la nouvelle intrusion de son compagnon, jamais Harry n'avait réussi à lui faire ressentir tant de sentiments opposé en même temps. Elle sentit un liquide chaud coulait sur ses jambes, puis la pression qui s'effectuait en elle diminuait jusqu'à disparaître totalement lorsque le membre fût libéré de son emprise.

Drago déposa de doux baisers sur sa poitrine avant de poser sa tête sur son torse. Le mois suivant passa rapidement, elle était maintenant plus libre de ses mouvements, quoi qu'il ne l'avait jamais attaché.

Elle se sentait quelque peu coupable de cette nouvelle situation mais que pouvait-elle faire? Elle lui avait dit oui, elle avait promis, elle avait juré plus rien ne pouvait annuler ce serment. Et puis, ce mariage aurait pu être bien pire, il pourrait la battre inlassablement, ne jamais se préoccuper de son bien être, de ses envies, ne la réduire qu'à l'état d'objet perpétuellement. Il pourrait faire de leurs rapports ne soit que forcés la violer à la moindre envie, il aurait pu être laid.

Mais il n'était rien de tout cela. Elle entra dans la chambre et l'aperçut assit derrière son bureau. Elle le regarda sentant le désir dans ces yeux, il la voulait intégralement dès qu'il posait le regard sur elle, elle le savait une femme sentait se genre de chose.

Il s'écarta de son bureau l'invitant à venir le rejoindre. Elle alla alors vers lui Tout est prêt? Elle répondit par un signe de tête. Tu sais que tu me rends complètement dingue. Enfin pas pour la totale. Elle glissa félinement sur le sol, caressant à travers le tissu le sexe de son mari qui se gorgeait de plaisir.

Elle le libéra alors sans aucun préavis et l'engloutit sous les gémissements de Drago qui se livra totalement à elle. Une fois qu'il se vida dans sa bouche, elle se releva un sourire aux lèvres, essuyant le liquide qui coulait aux bords de ses lèvres et elle sortit des affaires pour la soirée. Sous le regard envieux de son mari, elle se déshabilla sensuellement, prenant son temps sentant son regard s'attardait sur elle.

Puis sans qu'il ne puisse poser les mains sur elle, elle se revêtit d'une magnifique robe de soirée et sortit de la chambre. Elle se sentit alors être une femme à part entière, elle était désirée, aimée, enviée et riche. Ce mariage prenait une tournure totalement différente, elle acceptait la présence de Drago à ces côtés, gémissait sous ses caresses.

Elle était devenue l'épouse qu'il attendait, une épouse exemplaire le jour et sa catin la nuit. Il avait réussi à lui faire aimé le sexe autant que lui l'aimait, pas une nuit de se passer sans qu'elle échappe à son devoir conjuguale et c'était quelque peu maintenant devenu une drogue où chaque jour lui fallait sa dose, si au début elle était telle une pierre, maintenant elle courbait sous ces attaques quotiennes.

Elle était habituée à sa présence, il l'avait rendue prisonnière de lui, ne pouvant rien faire sans son accord, n'ayant pas mis le pied dehors depuis 8 mois, elle ne connaissait que la protection de cette maison et pour la première fois depuis le jour de son mariage, elle allait de nouveau être mêlé à la foule.

Pour tous ceux qui ont pas compris, tout le passage avec Lucuis qd L couche avec ds le chapitre précédent, c'est un cauchemar. Et au début de ce chapitre, elle se réveille. Ouais c'est net et j'M pas tropla torture qu'elle a prise qd je l'ai écrite. Mais bon, plus que un seul chapitre hard et je retourne vers le fleur fleue, je promets! Sinon merci pour le rathing, j'ai changé. Et pour la façon de se sucider, c'est pas quelque chose que je veux faire vivre à mes persos je l'ai fait qu'une seule fois car je trouve que le sucide est un moyen lâche de finir ses jours et c'est plus un appel au secours qu'une envie de mourir.

Il y a toujours des gens que l'on aime et à qui l'on pense. Moi, c'est mon "tit f'rère et mes chiens qui me permettent d'êrre encore là aujourd'hui! Je pense qu'il y a toujours de l'espoir.

Tu crois qu'on est toute dans ton cas? Moi, c'est pareil préfére me taper Drago et Lucuis. Mais à choisir, je veux bien Tom Felton aussi. En tt K moi, la seule façon que j'ai trouvé pour qu'elle vive c'est de se résigner. C'est tout ce que lui demande Drago. De tte façon dans des situations comme ça, c'est ce qui arrive toujours. Tiens une fan de Smallville! Très bonne 4e saison, j'ai adoré! Oups je dérive là! Alors pas de soucis pour me mettre dasn tes favoris c'est avec plaisir que j'accepte, t'avais pas besoin de demander!

C'est net que sur cette fic, je me suis défoulé mais qui dit que je ne prévois un retournement de situation? Ravi que tu aimes toujours autant, jpense que va aimer encore plus en tt K. Et pour l'autre fic, j'ai fait exprès de mettre Harry en méchant car personne ne se douterait que ce serait lui dc je voulais créer un effet de surprise totale chose que j'ai réussi.

Mais j'avoue que qd je l'ai écrite je pensais à Drago! En tt K, ça aide de se prendre la tête avec maman car elle est né de mon envie de tout quitter ms juste partir, pas mourir! Tu as une drôle définition de la chance toi! Moi, j'aime pas Lucuis! Mais je voulais le même moule que Drago pour ce rôle LOL!

Je t'assure c'est super simple à imaginer. Ca l'a été pour moi en tt K; mais faut vraiment avoir un esprit tordu pour écrire ce genre de fic. Fin Heureuse, Fin Malheureuse? Je ne dirais rien! Tu es la seule à l'avoir remarquer sa fatigue. Et c'est net que d'être battu c'est pas le grand luxe mais bon, je ne me suis pas acharné sur les coups non plus.

Elle en reçoit pas tant que ça au fond meme si c'est de trop quand même. Just In All Stories: Story Story Writer Forum Community.


sexe fanfiction le sexe et la soumission

...

Hermione s'habilla rapidement et s'assit sur le matelas, relevant les genoux vers sa poitrine endolorie. Combien de temps pourrait-elle encore tenir ici, elle ne le savait mais chose certaine c'est qu'elle exploiterait chaque minute qui lui était donné pour vivre loin de lui. Elle repensa à Harry, à son Harry. Peut-être même savait-il où elle était et mettait un plan au point pour venir la secourir? Ou peut-être une autre fille était venue prendre sa place dans ses bras et qu'il l'oubliait?

Cela faisait trop de peut-être pour garder l'espoir, l'espoir d'une vie meilleure, de retrouver un jour ses amis, sa vie. Les heures défilèrent longuement, elle pensait à tellement de choses. Aurait-elle la force de supporter cette vie? Elle n'avait jamais été une fille à fort caractère même si elle était forte, sans soutien elle ne pourrait que se résigner au fur et à mesure du temps.

Puis les paroles de sa mère lui revienrent en mémoire, qu'un jour elle serait heureuse mais comment pourrait-elle connaître la moindre parcelle de bonheur alors que son corps, que son coeur endure la souffrance, la haine, la trahison chaque jour depuis qu'elle vivait dans cette maison.

Elle entendit des bruits de pas venant de l'étage supérieur, des allers venus, des voix qui s'élevaient puis la porte du haut des escaliers s'ouvrit et elle entendit cette personne s'approchait. Il veut te parler. Je t'interdis de te plaindre, tu ne répondras à ces questions que pour oui ou non, et si il veut des réponses précises je te laisse imaginer une réponse qui envelera tout soupçons. Si tu parles, tu seras battue, c'est tout. Granger Malefoy hurla-t-il alors soudainement.

Tu pourrais m'embrasser suggéra-t-il. Drago la rattrapa alors, serrant son bras et approcha ses lèvres de siennes et les captura violemment.

Puis il passa une main autour de sa taille et la conduisit à l'étage. Elle le regarda, le regard de cet homme la troublait quelques peu. Il était si profond et sincère. Elle crût lire de la pitié dans ses yeux, comme si il savait ce qu'elle vivait, ce qu'elle endurait depuis plus de sept mois.

Si elle lui confiait tout, peut-être qu'il l'emmenerait loin, peut-être qu'il la sauverait, mais si Drago avait raison, qu'il ne peut rien pour elle, que personne ne peut l'aider.

Comme quoi entre l'amour et la haine la barrière est vraiment infime rajouta-t-elle avec un sourire. Si vous voulez parler, c'est maintenant mrs Malefoy.

Il ne comprend pas pourquoi ce mariage et pense que l'on t'a forcé. C'étaient ses amis qui l'avaient engagé, cela voulait dire que rien n'était perdu. Elle pouvait lui dire toute la vérité, il allait l'aider, son regard était doux, elle ne savait pas pourquoi mais elle pouvait avoir confiance en lui, elle le sentait, peut-être à tort d'ailleurs.

Elle douta cependant si Harry savait, il serait venu de lui-même mais si il lui disait vrai alors personne plus jamais ne viendrait lui tendre la main. Il fallait qu'il sache pourtant au dernier moment, elle se ravisa et ne répondit que par un sourire. J'ai toujours pensé qu'il était l'homme que je cherchais mais je pense que j'ai toujours eu tort. J'aime mon mari, j'aime tout de lui ses gestes, ses mots, son parfum, nos nuits et la simple idée que des gens puissent penser que ce mariage est faux, j'en suis écoeuré.

L'avocat la regarda surprise par cette totale maîtrise de soi, elle contrôlait jusqu'à la moindre respiration pour ne pas qu'elle trahisse tous ses mensonges. Elle avait vraiment pris les habitudes des Malefoy en même pas un an. Sa vie devait sans doute être un enfer mais elle n'en avait rien dit, même pas sous entendus. Elle posa sa tête sur ses mains, elle venait de perdre son unique contact avec le monde extérieur. La seule aide qui lui était tendu.

Drago entra dans la pièce, un sourire pervers sur ses lèvres. Cela ne t'intéresse pas ce que je lui ai dit? Elle fixa alors son regard et se troubla. Elle repensa à son cauchemar et savait que si elle répondait négativement, il deviendrait réel. Elle acquieça d'un simple signe de tête, lui offrant ainsi sa vie, son corps de son plein gré. Il s'approcha alors d'elle, Hermione commença à détacher chaque bouton de son chemisier résigné.

Elle venait de perdre son unique contact avec le monde, maintenant plus personne ne viendrait l'aider, elle était résignée. Si pour qu'il la laisse tranquille, elle devait prendre du plaisir, se laisser faire, accepter cette situation alors elle allait le prendre son plaisir, elle allait se laisser faire et accepter cette situation. Drago se coucha sur elle, capturant brutalement ses lèvres. Hermione répondit à son baiser avec beaucoup plus de douceur ce qu'il calma instantanément sa brutalité.

Drago fût surpris qu'elle n'objecte en aucun cas à ce baiser, elle qui criait quelques heures plus tôt qu'elle ne le laisserait jamais posé les mains sur elle.

Il caressa avec sa langue les lèvres de sa partenaire qui s'ouvirent, entraînant ainsi leurs deux langues dans un long ballet. Hermione poussa un léger soupir quand elle sentit les mains de son mari se posait sur sa peau, elle se crispa également mais rapidement, elle se détentit. Ses mamelons se dressèrent sous les caresses de son époux. Elle décida alors de prendre le contrôle de cette nouvelle situation, de montrer à son mari ce qui pouvait l'amener à l'extase.

Elle posa alors une main sur celle de son nouvel amant et la guida sur son corps, l'attardant sur ces endroits qui lui procurait tant de bonheur, Drago comprit rapidement que la douceur était ce qu'elle attendait de cette relation.

Il roula sur le sol avec elle pour avoir plus de place pour bouger librement. Hermione sourit de cette idée et captura ses lèvres avec tendresse, une tendresse qu'elle n'avait partagé qu'avec Harry.

Ses yeux se mirent à briller, la douleur monta en elle tandis qu'il enlaçait ses jambes avec les siennes, elle repensa à Harry s'interdisant alors cette abdication, mais rapidement elle chassa le visage de son véritable amour de son esprit quand elle sentit Drago la pénétrait.

Avant jamais il n'avait été aussi doux avec elle, jamais il n'avait pris son temps pour la couvrir de caresses, de baisers et elle fût touché par cette manière dont il prenait soin d'elle. Elle posa les yeux sur lui, frémissant sous ses va -et vient et se surpris à le trouver beau. Pour la première fois, aucune méchanceté ne brillait dedans, et son regard si intense la séduit. Elle sentit ses frissons devenir de plus en plus fréquent, elle s'accrocha alors à lui et comprit qu'il pouvait alors augmenter l'allure de ses mouvements.

Soudain, un long râle brisa ce silence qui retentissait dans la maison et sous les cris de plaisir de sa compagne, Drago se vida en elle. Il resta en elle, se couchant sur sa poitrine. Il captura ses lèvres, soulagé de l'avoir pour la première menait sur le chemin de la luxure. Elle ferma les yeux sous lui et s'endormit avec leurs jambes encore entremêlaient et leurs deux corps nu encore accouplaient. Elle eût alors l'impression que rien jamais ne pourrait plus l'atteindre en portant le nom des Malefoy, elle n'était plus une sang de bourbe au yeux du monde mais une femme respecté qui avait été choisi par le célibataire le plus envié de toute l'Angletterre.

Elle se réveilla quelques heures plus tard, Drago était près d'elle, son sexe de nouveau en érection était sur sa jambe et sans vraiment comprendre d'où lui venait cette envie, elle voulut de nouveau le sentir en elle. Elle sourit à cette image lui qui hurlait il n'y a que deux ans de cela qu'elle était une honte pour le monde sorcier, qu'elle passerait toute sa vie sans jamais connaître les plaisirs de la chair car aucun homme ne pourrait poser les yeux sur elle, celui qui la trouvait repoussante, maintenant passé son temps à vouloir la pénétrer, à être en elle.

Drago la regarda avec un petit sourire et captura ses lèvres, ne sachant pas trop comment réagir à cette nouvelle attaque qui lui signalait bien qu'il voulait continuer, elle ouvrit la bouche mêlant ainsi leurs langues. Drago répondit à cette invitation puis la positionna sur le dos, il caressa sa poitine avec douceur, passion sans pour autant cesser de l'embrasser. Sa bouche descendit sur son cou, parsema de doux baisers ses épaules, son dos et remonta capturer ses lèvres qu'il avait delaissé.

Hermione se sentit quelque peu inactive dans ce jeu, se tourna brusquement, laissant Drago accusé ce retournement de situation. Elle se retourva à califourchon sur lui et commença à caresser son torse de ses lèvres, elle sentit son sexe se durcir par chaque geste qu'elle effectuait et plus elle descendait vers le bas, plus celui-ci remontait à la verticale. Elle arriva alors à l'objet de sa convoitise et déposa de légers baisers dessus, Drago se cambrait davantage.

Il était à sa mercie et attendait impatiemment le doux supplice de sa compagne qui ne venait cependant pas. Elle remonta capturer ses lèvres, son bas-ventre le faisait horriblement souffrir maintenant. Elle le regarda surprise. Pourquoi une telle liberté? Il fallait réfléchir et vite avant qu'il s'énerve. Elle captura alors ses lèvres avec passion puis se mis à quatre pattes.

Drago la regarda, charmé par toute cette tendresse, cette féminité qui se dégageait de son corps. Il lui avait donné le choix et voilà qu'elle lui donnait celle qui aimait tant. Il se releva à son tour, s'approchant d'elle et se positionnant devant l'antre de sa compagne. Se souvenant que la première fois qu'il l'avait prise de cette façon était sa première, il y alla avec douceur puis une fois installé en elle, il se retira et se coucha sur le dos l'entraînant avec , laissant ainsi Hermione s'empalait à l'allure qui lui convenait pour avoir le moins mal possible et y prendre le plus de plaisir possible.

C'était le secret des premières fois la laissé aller à l'allure qu'elle voulait pour toujours en redemmandé. D'abord surprise par cette nouvelle intrusion, elle gémit de douleur puis sentant ces mouvements de bassin se stabilisaient jusqu'à l'arrêt, elle commença à s'habituer à ce nouveau membre plaçait en elle, puis sans vraiment pourquoi, elle sentit son partenaire se coucher sur le dos l'entraînant avec lui.

Elle se retourva alors sur lui, maître de cette position. Drago posa ses mains sur ses hanches et recommança à gesticuler, Hermione lentement bougea alors sur lui, voulant que ce sexe soit totalement en elle et malgré la douleur de la perforation, elle continua sous la gestuelle de son partenaire qui la laissait totalement contrôler son corps afin que leurs deux corps ne fassent plus qu'un.

Elle commençait à ressentir les plaisirs de cette position qui la révulsait tant et quand le sexe de son partenaire eût totalement disparu en elle, elle le libéra alors afin de s'y empâler une seconde fois plus profondément et plus rapidement. Drago fût ravi de cette initiative la souleva et guida dans ses mouvements accompagnant les mouvements de sa femme avec ses propres mouvements, et chaque fois, il entrait plus profondément en elle.

Un sourire se dessina sur ses lèvres, Hermione se posa sur son sexe une nouvelle fois et Drago se releva alors attrapant la poitrine de la jeune femme d'une main et embrassa son épaule découverte de tout vêtement. Il caressa sa jeune épouse avec volupté, s'introduisant dans son intimité.

Hermione gémissait davantage à la nouvelle intrusion de son compagnon, jamais Harry n'avait réussi à lui faire ressentir tant de sentiments opposé en même temps. Elle sentit un liquide chaud coulait sur ses jambes, puis la pression qui s'effectuait en elle diminuait jusqu'à disparaître totalement lorsque le membre fût libéré de son emprise.

Drago déposa de doux baisers sur sa poitrine avant de poser sa tête sur son torse. Le mois suivant passa rapidement, elle était maintenant plus libre de ses mouvements, quoi qu'il ne l'avait jamais attaché. Elle se sentait quelque peu coupable de cette nouvelle situation mais que pouvait-elle faire? Elle lui avait dit oui, elle avait promis, elle avait juré plus rien ne pouvait annuler ce serment. Et puis, ce mariage aurait pu être bien pire, il pourrait la battre inlassablement, ne jamais se préoccuper de son bien être, de ses envies, ne la réduire qu'à l'état d'objet perpétuellement.

Il pourrait faire de leurs rapports ne soit que forcés la violer à la moindre envie, il aurait pu être laid. Il compensait ses besoins physiques de cette façon, il pensait que c'était ce qu'il devait faire pour ne pas importuner sa femme, mais là, impossible pour lui de faire l'amour ou baiser sans mettre le porno le volume au max pour se faire bander.

Tellement fréquents lorsqu'une maladie telle que le cancer, surtout le cancer du sein, déstabilisant la féminité de la femme, vient interférer dans la vie. Normalement j'aurais pris le dossier avec Emmet puisque c'est lui qui s'occupe des difficultés sexuelles liés à un problème de santé, mais il était débordé. Jasper avait accepté de voir la dame et moi je m'occupais du mari.

Le vol se passa tranquillement j'avais même fermé les yeux le temps que Jasper termine son rapport. En arrivant l'hôtel nous avions une chambre avec 2 lits. Nous partagions toujours une chambre lors des colloques, nous finissions toujours dans la chambre de l'un ou l'autre à picoler et s'endormir, alors on payait une chambre pour rien, à part quand Bella et Alice étaient avec nous.

Je passai à la douche le premier ne revêtant qu'un simple boxer, je passais ma vie en boxer, mon ami était habitué, pendant que je relisais le rapport du couple que Jasper avait terminé dans l'avion.

J'entendis Jasper ouvrir l'eau alors qu'il parlait au téléphone avec Alice. J'apposai quelques lignes sur le plan d'intervention du mari.

J'étais concentré sur mon travail quand Jasper se plaça à côté de moi m'offrant une canette de bière. Je terminai de déterminer la fréquence des rendez-vous du mari, j'envoyai le tout à Jessica par mail avec un mot disant de contacter le patient pour l'aviser des jours et des heures que j'avais prévu pour lui.

Je fermai l'ordinateur et pris une longue gorgée de ma bière me tournant vers mon meilleur ami. J'écarquillai les yeux en le voyant assis sur le coin du lit près de moi me fixant d'un regard que je lui connaissais trop bien. Il était nu et passait sa main sur sa bite énorme. Je souris en secouant la tête. Bien qu'elle ne me dérangeait pas, j'étais surpris par sa nudité, ça faisait longtemps que nous n'avions pas eu ce genre de rapport. Je le regardais encore et ma bite tressauta dans mon boxer.

J'en avais envie moi aussi. Nous avions refait des soirées de baises intensives suite à cette dernière soirée de bizutage où Alice et Bella nous avaient rejoints. Jasper et moi on avait eu une petite faiblesse lors d'un colloque il y a plus d'un an alors que nous avions forcés sur l'alcool et aussi parce que Jasper trouvait que mon corps nouvellement tatoué sur le bras, partant de mon pectoral jusqu'à mon poignet gauche était foutrement sexy et bandant.

Bella et moi nous nous étions fait faire des tatouages et des piercings. Bella avait un tatouage sur le flanc partant du centre de son ventre vers sa hanche jusqu'à la courbe de son sein droit, l'autre, une pluie d'étoile partant de l'arrière de son oreille jusqu'au milieu de son dos, un peu comme celui de la chanteuse Rhianna.

Son merveilleux piercing sur son sexe juste en haut de son bouton de plaisir était tellement bandant. Ma Bella sentait encore plus le sexe habiller de ses tatous. Le voir nu ce soir devant moi sa bite dure et imposante me donnait des envies de luxure. Il m'embrassa durement sans ménagement fourrant sa langue dans ma bouche collant son corps au mien. Je posai mes mains sur ses hanches et le serrai fort faisant frictionner nos deux bites tendues l'une contre l'autre. Un frisson me parcouru, les vulgarités de Jasper me faisait toujours bander plus fort, ça m'excitait.

Je me laissai tomber à genou devant cette merveilleuse érection qui palpitait juste pour moi. Je repoussai très loin dans ma tête ma relation avec ma petite Bella, je voulais vivre ce moment avec mon pote intensément parce que j'avais une putain d'envie de baiser et cette semaine avec mon pote serait sans aucun doute une semaine peuplée d'orgasme de l'enfer. Je passai sa verge dure sur mon nez avant de la lécher de tout son long du plat de ma langue.

Je répétai ce mouvement avant de le prendre complètement dans ma bouche. J'empoignai ses fesses durement et je fis des mouvements de haut en bas laissant couler ma salive pour que ma bouche puisse glisser aisément sur sa queue dure comme du béton. Jasper soupirait posant sa main sur ma tête pour me donner le rythme sauvage qu'il aimait et que j'étais capable de lui donner.

J'accélérai le mouvement détendant ma gorge le faisant frapper tout au fond le plus loin possible. Je creusai mes joues suçant plus fort agrippant ses couilles pour les malaxer. Jasper donna plusieurs coup de rein buttant au fond de ma gorge et se fixa tenant ma tête se libérant en plusieurs jets chauds. J'avalai son sperme délicieux pour ensuite lécher sa belle longueur le laissant se remettre lentement de son orgasme.

Je me remis sur mes pieds et Jazz se jeta à nouveau sur ma bouche, m'embrassant avidement se goutant à travers moi. J'ouvris les draps et montai sur le lit m'installant confortablement avec les oreillers contre la tête de lit. Je voulais le voir avaler ma queue dans sa bouche. Jasper rampa jusqu'à moi et vint prendre ma bouche à nouveau. Il embrassait tellement bien, ça me faisait bander encore plus.

Il appuya son corps sur le mien frottant nos deux sexes, c'était tellement grisant de le sentir de cette façon. Il me fit un sourire sexy et descendit sa bouche sur mon corps léchant, suçant et mordillant chaque bout de peau qui se trouvait devant lui, me faisant languir. Il me fit écarter les cuisses d'une petite tape et s'installa entre elles prenant mon sexe dans sa main l'enroulant fortement autour intimant un mouvement lent et long.

Il me lécha plusieurs fois avant d'engloutir ma queue dans sa bouche chaude et humide. Il appuya ses doigts sur l'espace entre mes couilles et mon cul me faisant gémir une nouvelle fois. Il présenta deux de ses doigts à ma bouche et je savais qu'il voulait que je les mouille.

Je m'appliquai à faire à ses doigts la même chose qu'il faisait avec sa bouche sur moi. Il les retira quelques minutes plus tard et les présenta au bord de ma petite entrée faisant des cercles poussant doucement jusqu'à ce celle-ci s'ouvre d'elle-même pour accueillir les doigts magiques de mon pote.

Quelques va et viens plus tard le rythme effréné de Jasper cognant ma prostate me fit jouir rapidement tout au fond e sa gorge. Je l'embrassai doucement en passant ma main dans ses cheveux.

On enfila un boxer quelques minutes après que j'aie repris mon souffle et nous sortîmes sur le petit balcon de la chambre bière à la main.

Il n'y avait eu rien de gênant avec lui cette fois. Il ne s'était pas amusé à me draguer, je détestais ça. J'appréciais que ce soit direct et sexe, pas amoureux comme avec ma copine. Et… tu ne vas pas me croire, mais elle me demande chaque semaine si on pourrait remettre ça…. C'est vrai que ma petite Bella est chaude, tellement sexe quand elle se lâche. On ne se douterait pas qu'elle a ça en elle avec son air innocent de sainte vierge.

Tu sais que la dernière fois, c'était tellement intense qu'elle et moi on a vraiment eu peur de se jeter l'un sur l'autre. C'est ta faute aussi tu as voulu la prendre dans tes bras pour la rassurer et elle croyait que tu voulais la baiser, ta bite a touché son ventre, se moqua-t-il.

Je croyais que c'était Bella. Je m'en suis voulu à mort. J'aimais je n'ai senti qu'elle n'avait pas le même sang que moi qui coulait dans ses veines. J'ai toujours voulu la protéger et la consoler. Mes parents voulaient tellement un autre enfant mais ma mère faisait fausse couche par-dessus fausse couche elle était épuisée et inconsolable. Mon père avait reçu une famille à l'urgence un soir. Leur voiture avait chuté d'une falaise, la mère avait réussi à sortir Alice de la voiture.

L'homme est mort durant le transport en ambulance alors que la mère d'Alice a eu plusieurs complications suite aux multiples blessures sur son corps.